Comment manger bio sans augmenter ses coûts ?

Imprimer

PRIVILÉGIEZ LES PRODUITS DE SAISON

Parce qu’ils ne parcourent pas des milliers de kilomètres pour arriver sur les étals de nos supermarchés, et qu’ils n’ont pas besoin d’être stockés pendant des mois, les produits de saison sont généralement moins chers que les aliments importés ou cultivés hors saison. Attention donc aux annonces prématurées de vente de primeurs, souvent plus coûteuses !

  • Marre de manger du chou en hiver? La gamme de choix et les variétés sont très larges en bio.
  • Adaptez des recettes exotiques avec des produits de chez nous: tajine au panais, cumin et coriandre, bouillon thaï aux navets émincés.

 

ACHETEZ EN CIRCUIT COURT

Panier de fruits et légumes, colis de viande bio, marché bio ou encore magasin à la ferme, les formules ne manquent pas pour s’approvisionner en produits bio de proximité. Si les circuits courts permettent d’acheter des produits frais et locaux à des prix avantageux, ils favorisent surtout la rencontre entre producteurs et consommateurs. Ils permettent ainsi la création d’une relation de confiance, basée sur un prix juste.

 

TOUT SE MANGE EN BIO!

Les aliments bio ne contiennent aucun produit chimique. Un simple rinçage ou brossage suffit donc pour consommer des fruits et légumes bio. Savez-vous que les épluchures, qu’il s’agisse de la peau, des fanes ou encore des tiges, sont consommables et que ces morceaux sont particulièrement riches en nutriments?

  • En bio, pas besoin d’éplucher des carottes pour faire des carottes râpées ou un potimarron pour faire une soupe! Cela vous simplifiera la vie et vous fera économiser 10 à 15% du produit.
  • Pourquoi jeter les côtes vertes du chou fleur ? Hachez-les menu et poêlez-les dans un peu d’huile d’olive. Essayez et vous serez conquis!

 

LES LÉGUMES À L’HONNEUR

La viande est généralement le produit le plus cher de l’assiette. Au lieu de la manger comme plat principal, faites en un à-côté, en remplaçant en partie la viande par des légumes.

  • Pour un pain de viande, des boulettes ou des spaghettis à la bolognaise, ajoutez des carottes, céleri rave ou courgettes râpés. Idéal pour déjouer les phobies légumières des enfants …

 

VARIEZ LES SOURCES DE PROTÉINES

On l’oublie souvent mais la viande n’est pas la seule source de protéines dans notre assiette ! Les œufs, les produits laitiers, certains végétaux (orties, champignons, algues), les oléagineuses (amandes, noisettes, noix) ou encore les légumineuses (lentilles, haricots, pois, fèves) accompagnés par des féculents et céréales sont des substituts parfaits et peu onéreux aux protéines animales.

  • Ajouter des noix et des graines de courges dans votre salade permet un apport protéique insoupçonné.

 

MANGEZ DE LA VIANDE BIO

Savez-vous que la viande bio perd très peu d’eau pendant la cuisson? Elle conserve ainsi son poids et évite les mauvaises surprises en fin de préparation.

  • Réapprenez à cuisiner des plats mijotés qui faisaient la réputation de vos grands-mères comme les carbonnades à la flamande, l’osso bucco ou le navarin d’agneau.
  • Achetez le produit entier. Et avec la carcasse, réalisez un délicieux bouillon qui agrémentera vos préparations de sauces!

 

JETEZ MOINS, CONSERVEZ MIEUX!

Lutter contre le gaspillage alimentaire, c’est aussi faire des économies ! Si vous ne parvenez pas à consommer tous vos produits frais, conservez-les!

  • De nombreux légumes comme les carottes et les potirons peuvent être conservés en cave, cela permet un gain de place et une économie d’énergie. Et pour les surplus, réalisez des compotes, confitures et autres bocaux.
  • Savez-vous que des denrées telles que les blancs d’œufs et les pâtes fraiches peuvent être surgelées?

 

RIEN NE SE PERD, TOUT SE TRANSFORME!

Vous n’avez pas fini votre assiette ? C’est l’occasion de revisiter votre livre de recettes.

  • Il vous reste de la soupe? Vous pouvez la transformer en sauce béchamel à base de légumes.
  • Ayez toujours de la farine, des œufs, de la crème et du beurre en réserve. Cela permet d’improviser un repas rapide avec peu de choses; les crêpes du dimanche soir avec les restes du frigo.

 

PRENEZ LE TEMPS DE CUISINER

Trouver le temps de cuisiner tous les jours n’est pas chose facile. Toutefois, cuisiner autrement peut vous faire gagner du temps … et de l’argent ! Investir dans un cuit-vapeur, un robot ou encore une mandoline diminuera le temps de préparation de vos repas. Rappelons également que les produits frais non préparés sont meilleurs pour la santé car ils ne contiennent pas d’agents conservateurs, de sel ou de sucre ajoutés.

Cuisiner est avant tout un moment de créativité, de détente et de plaisir à partager!

 

Pour d’autres infos sur le bio, rendez-vous ici : https://www.biowallonie.com/types_documentations/outils-vulgarisation/

Besoin d’idées recettes? : http://www.apaqw.be/Bio/Recettes-bio-home.aspx